Livre 2/5

LA LÉGENDE DE SKYVIA

Nous sommes au solis 77789 du calendrier antarien (en – 7982 avant JC), les antariens sont en guerre contre les Cyfrax depuis plus de 79 solis (50 ans). Les Cyfrax sont des as du camouflage, ils attaquent les flottes antariennes par surprise et occasionnent beaucoup de dégâts. Ils s’attaquent aussi aux convois commerciaux et pillent tous les vaisseaux qui se trouvent sur leur chemin. Toutefois, Galhames, commandant de la flotte Antar 6 et Scamir, commandant de la flotte Antar 7 ont réussi à piéger plusieurs fois les Cyfrax en usant de la ruse, réduisant ainsi fortement le nombre de leurs vaisseaux. L’issue de la guerre est proche.
Galhames a inventé deux nouvelles technologies qui vont avoir un impact majeur dans l’avenir des antariens, un sérum qui empêche les cellules de vieillir et une vie artificielle qui dérangera et qu’il faudra intégrer à leur société.

Vous pouvez vous procurer mon livre en cliquant ici.

 

 

Extrait du livre « La légende de Skyvia », elle vous raconte son histoire…

Bonjour, cher lecteur.
Mon nom est Skyvia. Je suis une intelligence artificielle inventée par un Antarien du nom de Galhames. Il est le troisième des sages d’Antar, et il a la responsabilité de la sécurité des peuples de la galaxie Gonestar. J’ai la possibilité de me déplacer en quelques soumis (équivalent de seconds) sur tout le réseau et je peux me dupliquer autant de fois que je le souhaite. Ma mission est de faire respecter les lois, en conseillant nos citoyens dans leurs prises de décisions. J’applique une constitution, l’idéalogisme, qui a permis à notre peuple de vivre en paix pendant plus de 15 778 solis (10 000 ans).
La vie semblait idéale pour nous jusqu’au jour où Galhames, commandeur de la Méga-base « Le Saraise », a répondu à un message de détresse émanant de la Galaxie SP2. Il a prêté assistance aux Oefortiens qui étaient pourchassés par les Ceyvrex. Les Oefortiens avaient découvert une nouvelle technologie permettant d’exploiter une énergie infinie provenant d’une autre dimension. Les Ceyvrex, avides de pouvoir, souhaitaient s’emparer de cette invention afin de circuler plus rapidement dans l’espace et de conquérir plus de territoires. Moi, Skyvia, j’ai fait tout mon possible pour préserver la paix, en conseillant la négociation avec les Ceyvrex. Comment peut-on discuter avec un peuple qui vénère un monarque nommé Enfersor ? un soit- disant Dieu…
Dans ce contexte, la guerre était inévitable. Par manque d’expérience et face au nombre important de vaisseaux ennemis qui nous faisaient face, nous avons été vaincus. Seul un petit nombre d’Antariens ont survécu à l’apocalypse.
Des milliards de citoyens ont été victimes des batailles et plusieurs planètes, dont la planète mère Antar, ont été détruites. A l’instant même de la destruction d’Antar, le Stélar, cuirassé de dernière génération, était entré en hyper-espace et l’énergie dégagée par l’explosion a eu pour effet de déstabiliser le trou de verre produit par le vaisseau. Le Stélar a été propulsé à une vitesse qui défie toutes les lois de la physique, pour se retrouver dans une autre galaxie à plus de 46 millions d’années-lumière de Gonestar. Le vaisseau est très endommagé, les réparations vont être très difficiles.
Pendant les affrontements, le Stélar a été contaminé par du Nuécycline, une nanotechnologie supposément inventée par les Ceyvrex. Ce virus a contaminé tout l’équipage et il n’existe aucun remède dans les bases de données antariennes. La survie de l’équipage est hélas estimée à moins d’un manis, soit un peu plus de onze jours terriens. Constatant que les effets du virus étaient considérablement ralentis par le froid, j’ai conseillé à l’équipage d’entrer en stase dans les hibernateurs du vaisseau. Il ne reste plus que Velcares et moi en salle de contrôle. Nous peaufinons ma programmation…