Livre 4/5

L’ALLIANCE INTERGALACTIQUE

Des entités qui évoluent dans un niveau de conscience supérieure, jouent avec trois peuples de l’univers. Pour gagner, il faut que l’un d’entre eux domine le tiers de l’univers. Pour contrecarrer les plans de ces entités, les Antariens doivent s’allier à d’autres peuples et ainsi créer une alliance intergalactique. Comment combattre un ennemi invisible ?

Le livre sera bientôt disponible

Extrait du premier livre des Antariens « Nouvelle ère Antarienne » :

Galhames et Skyvia se retourne, ils font maintenant face à leur interlocuteur.

La dame vêtue de blanc les interpelle : « Bonhoris, Je m’appelle Linéa, je suis lunarienne. A l’époque où nous étions encore humanoïdes, nous vivions dans une lointaine galaxie sur une planète qui s’appelait Luniar. Le vaisseau que vous êtes en train de remorquer s’appelle la constellation. Il a été conçu pour explorer toute la galaxie, toutes nos connaissances du moment y sont enregistrées, ou presque. Nous étions quelques centaines de milliers à bord, et pendant le voyage, nous avons fait une grande découverte. Nous sommes parvenus à ouvrir une porte vers une nouvelle dimension. Une dimension qui ne ressemble en rien de ce que vous connaissez. Dans cet espace parallèle, nous pouvons circuler dans l’espace de manière instantanée, en une ou deux soumis, nous vivons en symbiose avec d’autres peuples qui comme nous, ont fait cet extraordinaire voyage. C’est le stade suivant de l’évolution des peuples de la galaxie. »

Galhames est perplexe : « Cela veut-il dire que nous aussi, nous avons fait ce voyage ? »

Linéa : « Non, vous n’êtes pas encore prêt pour le faire, et c’est une découverte que vous devait faire vous même, mais vous êtes proche de ce jour. Vous êtes ici dans une dimension intermédiaire, la seule dans laquelle, nous pouvons communiquer. Cela fait longtemps que nous vous observons, vous les antariens, vous êtes un peuple, comme il y en à peu dans la galaxie, qui base son développement autour du concept de paix, qui ne cherche pas à s’enrichir ou dominer les galaxies, qui a espoir d’une vie idéale. Ce n’est pas pour rien que le nom de votre système politique est l’idéalogisme. »

Skyvia prend la parole, elle a besoin de comprendre quelques détails: « Mais pourquoi suis-je présente moi aussi dans cet espace intermédiaire ? Sous forme humanoïde, je ne suis qu’une intelligence artificielle. »

Linéa sourit, elle ne peut accepter cet argument : « Il y a deux raisons pour lesquelles vous êtes ici, la première est que vous êtes liée à Galhames, ce lien vous aurez détruit dans l’autre monde, c’est une sécurité que Galhames a conçu pour protéger son peuple. Mais il y a une erreur de programmation dont il n’a pas conscience qui impliquerait votre mort. Normalement, le fait de reconstruire ce lien avec un autre humanoïde aurait pour effet de vous réactiver. Mais en fait, il n’en est rien. Je pense qu’après toutes ces solis de bons et loyaux services envers les antariens, ce lien n’a plus de raison d’être. Avec l’autorisation de Galhames, je vous libère de ce lien.

Galhames : « Cela fait très longtemps que je pense à cette idée de libérer Skyvia de mon emprise, mais les recherches que j’avais faite à ce sujet ont été détruites par Scamir, j’avais mis plusieurs solis à le mettre au point et je ne sais plus comment faire pour le rompre. De plus nos lois nous interdisent de faire des recherches sur les IAs. Donc, si vous connaissez le moyen de libérer Skyvia, je suis d’accord pour rompre définitivement le lien qui nous unit. »

Linéa : « Merci, je le fais de suite. La deuxième raison de votre présence ici est votre cœur. »

Skyvia sursaute, et ressent l’adrénaline dans son corps pour la première fois de sa vie, : « Mon cœur ? Mais je n’ai pas de cœur ! »

Linéa s’approche de Skyvia, pose sa main sur son cœur et affirme: « Le cœur n’est pas que l’organe qui fait vivre les humanoïdes, c’est aussi un concept. Votre programmation est influencée par la personnalité de Galhames. Vous réagissez aux événement comme lui. Il vous a donné un nom et donc un sens à votre existence, autre que le simple fait d’être un programme informatique. Au départ, il a créé une machine capable d’apprendre, vous avez évolué à vitesse exponentielle et ce savoir vous a permis de créer les premiers éléments qui amènent à la vie. Aujourd’hui, Galhames ne comprend plus votre code car il n’a rien à voir à celui créé initialement. C’est une chose qui n’arrive que très rarement. Pour revenir au cœur, vous vous êtes développée avec l’idée de préserver la paix, alors que vous auriez pu prendre le chemin inverse, c’était là tout l’intérêt du lien créé entre Galhames et vous, la possibilité de vous détruire si vous basculiez du mauvais côté. »